Ils viennent tout juste de signer chez Def Jam France ! Originaire du 95 et accumulant déjà les millions de vues sur Youtube, le duo se caractérise par une trap joyeuse et sans prise de tête. Composé de La Purple et Crularue, Rencontre Avec…

Key Largo ! Comment allez-vous ? Pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Superbe Média qui ne vous connaitraient pas ?

Crularue : Key Largo, un groupe de deux jeunes de Gonnesse dans le 95. On a commencé le rap il y a 3 ans. On essaye de monter petit à petit.

Pouvez-vous nous expliquer d’où vient le blase de votre groupe ?

La Purple : Ça c’est moi ! En écoutant Booba, j’ai entendu Key Largo dans un de ses titres. Ça m’a intrigué donc j’ai cherché sur internet à quoi ça correspondait. En fait ce sont les Iles Key en bas de Miami. A proximité de ces îles, il y avait des bandits qui dépouillaient tous les bateaux autrefois. J’ai trouvé ça intéressant, donc à la place de dire “Gang” ou “Squad” comme tout le monde, j’ai trouvé ça mieux d’aller chercher un nom qui pouvait intriguer. Quand tu entends notre blase, tu te demandes pourquoi !

Comment s’est formé votre duo ? Etes-vous d’abord des amis, ou vous êtes-vous rejoints pour l’artistique ?

Crularue : On se connaissait avant. Au collège on se voyait, mais on ne trainait pas ensemble. En 4ème et 3ème , on a passé des vacances ensembles et La Purple faisait déjà du son. J’étais son gars ! Je tournais dans ses clips. Un jour on a voulu faire un son à deux pour délirer, puis on a sorti Service, ça a bien marché et on a continué à deux.

superbe média rencontre avec key largo 6

superbe média rencontre avec key largo 3

superbe média rencontre avec key largo 4

La Purple, pour toi ça commençait déjà à marcher avant votre réunion ?

La Purple : Non, c’était plus de l’amusement. J’ai arrêté entre temps, je ne m’étais pas encore trouvé et je testais tout. Quand on est parti à deux, je savais où je voulais aller et j’étais plus dedans. En plus Crularue est talentueux, donc ça a accroché direct !

Crularue tu n’avais pas sorti de morceaux avant ?

Crularue : Juste des délires de quand j’étais petit, mais sinon rien du tout.

Quel âge avez-vous aujourd’hui ?

Key Largo : 21 ans tous les deux !

Est-ce qu’avant de vous lancer vous étiez déjà de gros consommateurs de rap ?

La Purple : Honnêtement, je n’écoutais pas de rap français. Maintenant j’en écoute un peu.

Crularue : Quand j’étais petit j’écoutais la radio ! Il n’y avait pas Spotify et les autres plateformes. J’écoutais de la musique rapidement.

Donc vous n’aviez pas de rappeurs en références, et/ou qui vous ont donné envie de rapper ?

Key Largo : Non !

superbe média rencontre avec key largo 7

superbe média rencontre avec key largo 8

superbe média rencontre avec key largo 11

Est-ce que vous pourriez définir votre style musical ?

Crularue : De la joyeuse trap !

La Purple : Une trap qui ambiance. Tu es là pour sauter. Sur scène, nos sons passent bien.

Crularue : Il faut toujours que ça bouge !

Justement, vous avez développé la scène ces derniers temps ?

Crularue : Oui, on a fait quelques petits showcases. C’est lourd la scène !

La Purple : C’est lourd ! Quand on fait nos sons maintenant, on pense aussi à ce que ça va donner sur scène.

En quasiment deux ans vous avez dépassé le million d’écoutes sur Youtube. Comment pourriez-vous expliquer cet engouement rapide ?

La Purple : Parce que c’est nouveau. Il y avait déjà de la trap en France, mais pas forcément festive. Dans nos clips tout le quartier bouge, saute, c’est presque de la danse ! Je pense que c’est cet esprit qui fait que ça fonctionne bien.

Crularue : On a aussi eu des featurings qui nous ont mit de gros boosts, comme celui avec Zola. Ca a donné envie aux gens de nous suivre une fois qu’ils nous ont découvert.

Certaines thématiques reviennent souvent dans vos morceaux, notamment sur les substances illicites, l’argent et les femmes. Est-ce que c’est ce que vous vivez au quotidien ?

Crularue : Bah ouais ! Les femmes, l’argent et les stup’. Il y a que ça là-bas. Rien d’autre dans le secteur.

La Purple : C’est quand tu commence à évoluer que tu vis de nouvelles choses, mais pour l’instant c’est que ça.

Crularue : C’est un quotidien.

Est-ce que vous énergie musicale est liée à votre quartier ?

Crularue : On rappe ce qu’on voit ou ce qu’on vit. On voit des choses quand on sort puis on les raconte dans nos textes.

La Purple : C’est en sortant au quartier que l’on puise notre inspiration.

superbe média rencontre avec key largo 15

superbe média rencontre avec key largo 13

On vous entend répéter « Cru ! Cru ! »  dans vos morceaux ! Pourquoi cette expression plutôt qu’une autre ?

La Purple : C’est une expression pour définir quelque chose de vraiment sale. Je me suis dit : « Qu’est qui est plus cru que le mot Cru ? », tu ne peux pas aller plus loin !

Est-ce que le rap est pour vous un moyen de vous en sortir, ou plutôt un besoin de vous exprimer ?

Crularue : A la base on fait du rap pour s’amuser. Maintenant ça rapporte des sous, donc tant mieux. Donc on fait ça aussi pour les sous. Nos paroles ne sont pas réfléchies et conscientes avec des choses à comprendre. Ce sont des flows.

La Purple : On n’a pas de messages à faire passer. C’est simplement pour qu’on s’ambiance tous ensemble !

Maintenant le but est de continuer sur cette lancée ?

Crularue : Oui, en plus les gens aiment ! Quand ils sont contents, on est contents. Ça nous pousse à continuer.

Qu’est ce que ça représente pour vous d’être signés chez Def Jam France ?

La Purple : Même quand je n’écoutais pas de musique, je voyais Def Jam ! Ils sont connus ! Ici et aux Us. C’est lourd ! Pour moi et pour nous, c’est vraiment le label qu’il nous fallait. On commence à se faire un nom mais c’est dur. Tu peux couler demain si tu n’évolues pas. Def Jam en matière d’exposition et de gestion d’artistes c’est le top !

Crularue : On n’attendait rien du rap, et Def Jam nous a approché !

C’est un rêve qui se concrétise ?

La Purple : Pas un rêve. C’était inattendu !

Votre single « Baby Mama » vient de sortir, quelle est l’étape suivante ?

Crularue : On ne sait pas encore ! On va balancer des freestyles, et on verra la suite. Rien n’est sûr.

La Purple : On est en train de voir comment attaquer tout ça, on écrit, enregistre.

Pas encore de stratégie particulière ?

La Purple : On a que des choses crues en tous cas. On va voir comment les placer.

Superbe est un média qui parle aussi de style ! Prêtes-tu une attention particulière à la manière dont tu t’habilles dans la représentation publique de ton art ?

La Purple : Si c’est lourd je prends, c’est tout. Je peux porter une petite marque qui vient de sortir, comme je peux te porter la dernière des grosses marques. Tant que c’est lourd je prends.

Crularue : Moi je vais dans mon armoire, je prends un bas, un haut et je le fous sur moi.

Avez-vous des marques françaises de prédilection ?

La Purple : La seule petite marque qui m’a vraiment intéressé c’est Biffin, les ensembles sont lourds. C’est la seule pour l’instant.

En quoi Key Largo #cestsuperbe ?

La Purple : Ça ramène de la joie, de l’ambiance et ça fait sauter ! C’est lourd ! Quand tu te lèves le matin et que tu sais que tu vas avoir une journée de merde, tu mets du Key Largo dans tes oreilles et ça va aller mieux !

Crularue : C’est plus génial que Superbe !

superbe média rencontre avec key largo 12

Derniers mots ?

Crularue : Grosse force à Superbe Média et 2019 on est là ! On va arriver fort, fort, fort !

La Purple : Ça va être cru !

.

Propos recueillis par : @Kevin.Berard & @ill_y0.

Crédit photos par : @ill_y0 pour Superbe Média.

KEY LARGO #CESTSUPERBE