Je m’attendais à un fou furieux bipolaire. Pourtant, la rencontre fut simple et respectueuse.

Avec un premier EP écrit en totalité pendant le CONFINEMENT, L’ENFANT, ce mec aux cheveux roses, à moitié provincial à moitié parisien, à moitié beauf à moitié bobo, perdu entre ses excès white trash et ses dépressions d’émo fragile, sort un premier projet solide et cohérent. 

Des textes acides inspirés pour le mentor du genre, Orelsan, des mélodies électro-punk-rock et une énergie brute à la Lil Pump, L’ENFANT s’adresse à tous ceux qui sont ouverts d’esprit et pour qui la musique est avant tout une affaire de sincérité.

A découvrir visuellement dans ce SUPERBE éditorial !

Et à découvrir musicalement de toute urgence dans la SUPERBE playlist 100% nouveautés françaises sur DEEZER —>  https://www.deezer.com/fr/playlist/7622377022

« Etre un ENFANT dans un corps d’adulte c’est pratique pour baiser des mineures. »
« Je suis en partie juif. »
« J’aime emprunter les sapes des gens qui aiment se saper, puis oublier de leur rendre. »

 

Editorial @lenfant__ par @HectorSuperbe

Propos recueillis par @HectorSuperbe / Crédit photos : @HectorSuperbe

L’ENFANT CONFINEMENT #CESTSUPERBE